Main content

Inhoud

L'interdiction d'importer des trophées de chasse se rapproche de plus en plus

Nieuws: 30 juli 2020
Jacht

Cinq ans après la mort de Cécil le lion et après toute l’émotion suscitée, il n’y a toujours rien de changé, ni pour les lions, ni pour les autres animaux sauvages emblématiques. Des chasseurs de trophées internationaux, dont des Belges, peuvent facilement partir en safari d'abattage. Animal Rights dénonce ces pratiques barbares depuis un certain temps. On semble enfin se rapprocher de la protection de ces animaux sauvages: le PS et le sp.a font une proposition de loi qui interdirait l'importation de certains trophées de chasse, tels que les rhinocéros, les lions et les éléphants d’Afrique.

Rowena Vanroy, Animal Rights: “Cette proposition de loi est urgente. Des espèces sauvages disparaissent à une vitesse record. Il est inacceptable que de riches chasseurs continuent à exterminer certaines espèces pour leur plaisir, alors que le monde ferme les yeux.”.

Lisez ici plus d’infos sur la chasse aux trophées.

Il est immoral de choisir un certain nombre d'animaux et de les sacrifier aux chasseurs de trophées pour soi-disant sauver leur espèce.

Rowena Vanroy, Animal Rights

Premier pas dans la bonne direction

La proposition, soumise par les députés Kris Verduyckt, Melissa Depraetere (Sp.a) et Mélissa Hanus (PS), vise à interdire l’importation des trophées de chasse des espèces inscrites à l'annexe A du règlement européen CITES. Cette annexe comprend des espèces menacées d'extinction, tels que le guépard.

L'interdiction devrait également s'appliquer à six espèces de l'annexe B du règlement européen, telles que le rhinocéros blanc, le lion, l'ours polaire, l'éléphant d'Afrique, le mouflon et l'hippopotame. L'annexe B énumère les espèces qui disparaîtraient si le commerce n'était pas limité. Cette interdiction d'importation existe déjà chez nos voisins aux Pays-Bas.

"Nous voulons que notre pays adopte une position forte, tout comme les Pays-Bas et bientôt peut-être aussi le Royaume-Uni, à savoir que nous ne participons pas à ce modèle économique", déclare Verduyckt.

Nous avons une nature magnifique, avec des créatures merveilleuses. Il est temps que nous commencions à les protéger correctement.

Kris Verduyckt, sp.a

La chasse aux trophées n’aide pas les animaux sauvages

Animal Rights s’oppose évidemment à l'importation de tous les trophées de chasse, mais salue ce premier pas dans la bonne direction. Pour nous, il n'y a pas de distinction entre un zèbre, un lion, un renard ou un guépard. Tous les animaux sont des individus qui ont le droit de vivre en liberté. Il y a des meilleures façons de protéger des animaux sauvages que de vendre leur existence aux chasseurs de trophées pour des sommes énormes.

Vanroy: "Il est absurde de prétendre que la chasse serait nécessaire pour protéger les animaux sauvages : les animaux sont des individus qui ont une valeur intrinsèque. Il est immoral de choisir un certain nombre d'animaux et de les sacrifier aux chasseurs de trophées pour soi-disant sauver leur espèce.”

Kris Verduyckt, sp.a: “C'est pourquoi notre proposition vise à dénoncer l'extermination légale d’espèces menacées. Nous avons une nature magnifique, avec des créatures merveilleuses. Il est temps que nous commencions à les protéger correctement. Avec cette proposition, nous voulons rendre un scandale tel que celui de Cécil le lion, impossible, au moins pour les Belges."

Stop de trofeejacht nu Teken de petitie! Jacht

Teken nu de petitie

Ja, je mag mij bellen op het volgende nummer